Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

B-AGW-OICHE--7-4-.JPG 

               Mohamed à Iche

Dans ce petit village du bout du monde, accessible par une route où les paysages désertiques sont de toute beauté, nous serons accueillis avec beaucoup de gentillesse par le commandant et ses militaires, mais aussi par Mohamed qui nous fait visiter la palmeraie et le village et puis s’éclipse en nous invitant pour le coucous le soir même. Nous irons donc chez lui, dans la pénombre (il n’y a pas de lumière, mais un groupe qui tourne un peu le soir) en compagnie du commandant. Il est toujours agréable de pénétrer dans la vie des ménages marocains et de s’imprégner de leur culture si différente de la nôtre. Nous ferions bien parfois de prendre exemple sur eux, ils n’ont rien mais ils donnent tout.

 D-EFG-IMICHIL.JPG

                Malika Imilchil

Quoiqu’en dise la « bible » nous nous arrêtons à l’auberge Tislite. Ce n’est pas un vrai camping mais le lieu est idéal  près du lac Tisslit, lac aux couleurs changeantes sous un ciel chargé de nuages et situé dans un écrin de roches mauves et rouges. L’accueil que nous y avons rencontré est génial, tout le monde est à nos petits soins, café, thé, gâteaux, cacahouètes et tout cela gracieusement. Malika est très douce et très attentionnée.

 C’est le jour du souk, une fin d’Am, n’avons guère le temps d’aller marcher au bord du lac Iséli, donc un petit monsieur avec une vieille R18 nous y conduira. Rencontre fortuite et inattendu que je qualifierai de folklorique. La voiture chauffe, nous devons nous arrêter souvent, et dans ce milieu austère nous imaginons alors comment doit être la vie ici, à cette altitude, pour les habitants qui y vivent toute l’année, en autarcie complète, difficile d’imaginer pour nous européens nantis. Que du bonheur !! Mon mari dépannera le ventilateur de ce brave monsieur, il repartira avec le montant de sa course et des petits cadeaux pour ses enfants. Il semble heureux et nous aussi.

 Nous avions commandé à Malika un tajine qui fût excellent, nous aurons en plus gracieusement  salade marocaine, oranges à la cannelle et thé accompagné de petits gâteaux. Que d’attentions !!

Le lendemain prenons congé de Malika après avoir payé camping et restauration et lui avoir laissé quelques vêtements chauds. Une douceur envahit son doux visage et ses yeux semblent nous interroger ou nous envier et avec beaucoup d’amertume nous traduisons ce regard à notre façon. Elle semble en effet comparer sa vie à la nôtre et pense que nous avons, sans doute, beaucoup de chance. Elle n’a pas tort. C’est le cœur gros et les yeux pleins de larmes que nous la laissons dans ce lieu inhospitalier, austère mais de toute beauté. Nous lui faisons de grands signes d’amitié et la voilà qui court un gros pain rond tout chaud à la main pour nous l’offrir.

 Malika nous ne t’oublierons pas. De retour en France nous lui ferons parvenir les photos faites à l’auberge avec elle et notre chauffeur improvisé. N’avons pas pu y passer en 2009 mais espérons pour 2010. Nous avons envie de faire connaître ce coin paradisiaque à nos amis.

                    Claudie et Lahssen Kasbah Zitoune TifoultouteDSCN5038
Sur les conseils d’un ami nous sommes allés faire un tour à la Kasbah Zitoune à Tifoultoute, voir Claudie qui tient des chambres d’hôtes. En voyage au Maroc, Claudie est tombée amoureuse de ce beau pays mais aussi de Lahssen. Les voilà tous deux installés dans une magnifique kasbah richement décorée à la marocaine avec une petite touche française et ouverte sur un splendide patio. L’accueil y fût génial. Nous avons pu y manger un délicieux tajine avant de regagner nos camping-cars. En 2009 même lieu, même  halte, même accueil et même gentillesse. Impossible d’oublier des rencontres comme celle-ci. Nos hommes y feront même un stage de tadelak, pendant ce temps Claudie viendra nous offrir à boire et faire la causette avec nous.

Partager cette page

Repost 0
Published by