Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /
DSCN3007.JPG       
Nadia et Mohamed Tiznit

Un ami demanda à un policier en faction devant le camping de Tiznit s’il connaissait quelqu’un susceptible de nous faire un bon coucous. C’est par la négative qu’il répondit. Nous irons donc suivant notre feeling…

Surprise le lendemain matin ce même policier vient nous dire que sa femme Nadia nous ferait donc le coucous. Quel étonnement !   Devant notre gêne il insistât lourdement et n’acceptèrent qu’à la condition de le payer. Il semblait d’accord. Comme convenu nous irons donc manger un excellent coucous, mais au moment de payer il n’en fût nullement question et je pense que nous les aurions vexés profondément. Donc nous avons les avons récompensé à notre manière avec des petits cadeaux. Voilà comment peut naître une amitié profonde.

Au retour du sud avons été invité pour l’Aït. Nadia en cuisinière et pâtissière hors pair nous avait confectionné une multitude de délicieux gâteaux. La fête du mouton est sans doute à voir, mais âmes et estomacs sensibles s’abstenir. Dur dur le sacrifice du mouton égorgé, même s’il est heureux d’être sacrifié pour le dieu. Inch Allah !!! Faire tout le repas aux abats le premier jour est très dur pour nos estomacs européens, mais difficile de refuser. C’est malgré tout une expérience à vivre. Nous repartons repu avec un morceau de mouton sous le bras. Quelle chaleur et quelle hospitalité.

Nous y revenons tous les ans et pouvons maintenant apporter des cadeaux à leur petite Hiba, née après notre première rencontre.

Nous avons aussi connu les parents de Nadia et toute la famille à Kénifra autour d’un coucous merveilleux. Nadia connait notre gourmandise aussi lors de chaque passage elle nous prépare de très bons gâteaux, et une extraordinaire pastilla, même si elle est au poulet. Ils ont déménagé cette année, nous irons les retrouver près de Fés avec une immense joie.

Partager cette page

Repost 0
Published by